I’m lost

Cher 2022 … je pense qu’il va falloir remonter un peu le temps.

Beaucoup de remises en questions et de questionnements ces derniers mois. 
Je l’écrivais un petit peu sur le blog, sans jamais vraiment aller au bout, par pudeur peut être, ou par peur de mettre vraiment des mots sur ce que je vivais.
Mais je suis perdue, paumée… Et cela ne date pas d’hier…

2018 : 
Je sors de l’école. Une école de mode censée me permettre de réaliser mon rêve.
Je monte sur Paris pour une semaine. Mon père me laisse à l’aéroport. J’ai une boule au ventre. La semaine avant, j’avais fait le tour de la famille pour dire « au revoir ». Comme si je sentais que je ne rentrerai pas de suite.
Je ne m’étais pas trompée. Je suis montée pour une semaine et j’y suis restée plusieurs mois. J’avais trouvé un stage, que dis-je, LE STAGE ! Réaliser un rêve, atteindre un objectif, vivre enfin la vie qui me faisait tant envie.
Pour faire simple, ce fut une sacrée expérience… Tous les soirs j’étais dehors : concert privé de Roméo Elvis pour la soirée Adidas, Pop Up store Reebok, soirée Revlon, des places offertes au parc Astérix pour Halloween, etc … et surtout écrire des articles ! Je ne regrette rien. 
Mais je me suis vite aperçue que le milieu de la mode que je badais tant ne me correspondait peut être pas tant que ça (ou alors que je n’étais pas prête à l’affronter). Grosse remise en question et surtout une angoisse qui monte sans cesse et qui va m’accompagner pendant des années.

À l’heure où j’écris, elle est encore un peu là. Car pour la première fois de ma vie, je me sentais perdue.

Quand j’ai compris cette passion naissante pour la mode, j’étais au collège. Une amie de l’époque avait ramené son Vogue. Je l’ai ouvert. Et, en plein milieu, une publicité avec Kate Moss. Le coup de foudre immédiat. Je ne comprenais pas. 

Mais bon, nous étions au collège et je ne me sentais pas de parler de ça. D’ailleurs, j’étais persuadée que je n’y arriverai jamais… Alors, j’ai enfouis cette passion bien loin et je l’ai gardée pour moi. 

Au lycée, tout était différent. Enfin, je pouvais oser en parler. J’ai pu affirmer cette envie d’en faire assurément mon métier plus tard. Je me rêvais en Anna Wintour, un petit moka blanc du Starbucks à la main, perchée sur des talons aiguilles. 

J’ai beau être perdue, cette passion pour la mode est toujours là. Mais avec les années et la maturité (à 27 ans il serait temps !), je me suis aperçue que des rêves, j’en avais d’autres… Alors je vais essayer de trouver un équilibre entre tous ces désirs et mes rêves !

Après cette désillusion, je suis rentrée dans mon sud natal. Après tout, qu’est-ce qu’il m’avait manqué… 

Totalement paumée, angoissée, déchirée de l’intérieur, je ne savais pas comment annoncer à ma famille cette désillusion. Et puis, une partie de moi ne voulais pas se l’avouer non plus.. 

Mais bon, impossible de vraiment se focaliser sur ça. La vie à fait que j’ai eu pleins d’autres sujets en tête. J’ai donc trouvé un travail alimentaire, où, par le plus grand des hasards, j’y ai rencontré des gens extraordinaires! Qui, je pense et j’espère de toute mon âme, feront partie de ma vie pour toujours. J’ai l’impression d’avoir 10 ans en écrivant ça. 
Du coup jusqu’à la fin de cette année terrible que fut 2020, mon corps et mon esprit furent salement tiraillés : beaucoup de changements, de pleurs et un réel mal-être, malgré les fous rires…

C’est là qu’arrive 2021 : 

Je pense l’année One Life, YOLO, fuck l’humanité et tout ce qui suis! Je ne pensais qu’à moi, à  vivre pleinement et intensément, tout en refoulant mes peurs. Très belle année malgré le Covid qui annula de grands voyages au dernier moment. Mais bon l’Espagne c’est très chouette aussi!

Cela ne pouvait durer éternellement… Fin 2021, Mercure rétrograde violemment.

Je me suis pris un 2022 brutalement dans la tête. Mes 27 ans sont arrivés vite, trop vite… Venus se met à rétrograder dès le début de l’année, suivie par la saison des éclipses, puis la Lune noire a débarqué, accompagnée par Mercure, qui, ne rétrogradant pas assez selon elle, se relance dans l’aventure. 

Soyons honnête envers nous-même une bonne fois pour toute, en 2022 les astres veulent notre mort !!!

Bref, passons les tribulations astrales, mais 2022, je n’arrive toujours pas à savoir si j’aime cette année ou non. Je suis en mode « Fifty-Fifty » . D’un côté j’y ai fait des supers voyages :  Paris, la St Patrick en Irlande, l’Islande et peut être que d’autres suivront. Mais cette année est aussi la fin du Yolo, One life de mes fesses. Tout ce que je refoule depuis trois ans, je me le suis pris bien rudement dans la tête pour rester polie. En plus d’être paumée complet, j’ai très souvent l’impression d’être un lion en cage, d’être enfermée dans une vie dont je ne pourrais pas sortir. Une vie que je ne veux pas … mais je suis peut-être trop gourmande, je veux peut-être quelque chose d’inaccessible … 

Voilà voilà, me retrouver à 27 ans sans savoir réellement ce que je voulais dans ma vie, et bien ce fut violent les amis. De longs instants à réfléchir, de sales périodes, que nous connaissons tous. Encore une fois, merci à mes chers collègues qui ont essuyé mes pleurs et mes craintes. On passe trop de temps au travail, clairement, ils sont devenus une famille. J’ai officiellement une très grande famille et j’adore ça. J’osais très peu en parler, mais à eux, c’était facile. Maintenant, juin est là et je pense que mes idées sont plus claires.

Je vais changer d’appartement. Ce qui fait du bien. Je peut-être faire une formation pour m’épanouir dans un futur travail. 

Je pense avoir réussi à m’entourer des bonnes personnes. Des gens sont rentrés dans ma vie et en sont partis, contre mon gré pour certains, alors que d’autres, je me suis de moi-même éloignée. Même si ça fait mal, c’est des moments à passer …

Des changements sur le blog et sur les réseaux aussi. Fini les posts seulement focalisés sur la mode où je ne sais pas quoi dire, où je pose sans but. Je souhaite écrire moins d’articles, mais ceux qui sortiront viendront de mes tripes. Je veux écrire, je suis amoureuse des mots depuis toujours et je ne veux plus publier pour ne rien dire. 
Je veux écrire pour vous raconter des histoires, ma vie sans filtre, car je n’ai pas à en avoir honte, défendre mes idées et mes opinions et ne plus survoler ou effleurer ces sujets que j’aurais adoré évoquer plus tôt … Les articles sur Margot et Bongo m’ont tellement grisé. 

Je n’osais peut être pas le faire avant, par pudeur sans doute. J’ai une famille qui me soutient beaucoup et plusieurs fois je voulais écrire sur certains sujets percutants et sensibles et là, gros stop dans ma tête. Car je me disait : « imagine ta grand-mère ou ta mère va te lire !! » Jésus marie joseph l’âne, le bœuf et toute la crèche qui va avec, en vrai, je flippais sec les gars !!! Pardon pour ce langage tout à coup, mais il reflète la réalité (et puis je ne suis pas Balzac). Bon, je pense que toute ma famille me connaît maintenant et ne sera plus choquée de rien. Je l’espère. 

Donc voilà, je suis une femme de 27, un peu paumée, mais qui ne lâchera rien et qui partagera sans doute pleins d’aventures avec vous si vous le souhaitez!

Déjà deux beaux objectifs atteins cette année : l’Irlande et l’Islande. J’ai partagé ces aventures sur les réseaux comme j’ai pu. Petit à petit, je vous proposerais des vidéos, vlog travel et autre. Je vais devoir voyager pour m’exercer et puis ça m’amuse de tester de nouvelles choses. 
Bref, tout ça pour dire que malgré tous mes plans, ma vie est loin de ressembler à ce que je voulais quand j’avais 18 ans. Est-ce que c’est grave ? Non. J’ai pu vivre de très beaux moments et j’espère en vivre d’autres. 

Cet article est un peu une mise en bouche sur d’autres qui arriveront prochainement, sur des sujets plus précis. Excusez la longueur de l’article mais j’en avait gros sur le cœur! 

Merci à Mathilde pour la correction et à Bart pour les Photos

©Bart

BarthPhotographie Site Internet
BarthPhotographie Instagram

14 commentaires sur “I’m lost

  1. Merci à toi de partager avec nous tes pensées car cela demande un certain courage de prendre le recul nécessaire pour faire le point sur sa vie et d’en parler. Et si nous n’avons pas les mêmes parcours, il y a des mots qui ont résonné en moi et qui résonneront probablement chez d’autres lecteur.ices.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton message bienveillant 😻 c’est aussi pour ça que je me suis poussée à le publier, j’aurais aimé lire ce genre d’article à un moment donné !
      En tout cas je suis ravie d’avoir été assez sincère pour que tu puisses te reconnaître dans certaines de mes phrases 😻

      Aimé par 1 personne

  2. Vie ta VIE à fond…sans peurs, sans limites et surtout oublie le jugement (juge-ment) car si tu dérange c’est que tu réveille quelque chose chez l’autre et c’est lui rendre service 😉.
    La vie n’est pas un long fleuve tranquille mais plutôt une rivière tantôt calme et tantôt déchaîne qui peux tout dévaster en un claquement de doigt…et nous devons apprendre de ce tumulte incessant 😘
    C’est l’un meilleur article que t’ai pu écrire car il vient de « tes tripes » comme tu dis et soisant FIÈRE…soit fière de ce que tu es, de ce que tu vie et de ce que inspire 🙏🏻💖 MOI je suis trooooo FAN de TOI🤩🥰
    T’es sur la bonne voie 😜🤘🏻😘

    Aimé par 1 personne

    1. Oui j’aimerais mais des fois c’est pas facile il faut se faire violence mais j’espère y arriver !! Trop cool je ne veux écrire que des articles comme ça aujourd’hui 🤩 donc ça me fait vraiment plaisir !!
      Heureusement que ce n’est pas un long fleuve tranquille haha bref on verra bien la suite !!!!
      🥰🥰🥰😘😘😘😘😘

      J’aime

  3. Quand je fais un come-back je sais que c’est jamais pour rien. Et là, je suis carrément bluffée (dans le bon sens du terme), je crois même que c’est la 1ère fois que je lis un article aussi « intime » de toi, dans le sens où tu te livres du plus profond de tes trippes. Et c’est pour ça que ça m’a percutée. Tu evolues et tes passions évoluent logiquement avec toi, je comprends tout à fait ton ressenti. On a pas le même point de vue à 27 ans qu’à 18 ou 20 ans, et ça sera également le cas à 30 et 35. Le tout est de vivre son présent sans avoir peur de ses émotions et ressentis, positifs ou non, avec son lot de coups de blues et de moments de fun. Ainsi va la vie ! En tout cas, bien qu’on ne se connaisse pas, j’ai suivi tes débuts dans le bloggings, à l’époque où tu projetais de réaliser tes rêves dans la mode et bien, de mon modeste regard extérieur, je peux t’affirmer sans l’ombre d’un doute que tu as fait un sacré chemin! Et ça ne fait que commencer 😉 Bravo Justine !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Linda !! Ça me touche beaucoup venant de toi, au vu des articles que toi tu écris, qui sont toujours très percutants, forts et intimes! J’ai vraiment envie de ça aujourd’hui, d’écrire pour réellement dire quelque chose ! Oui j’avoue qu’en écrivant cet article je me suis dis, finalement tu as quand même fais des choses pas mal haha en tout cas tu as raison il faut vivre dans le présent et se laisser évoluer ☺️
      Merci pour ton passage ici !
      Bisous !!

      Aimé par 1 personne

  4. Bonjour ma fille , je n avais pas l habitude de venir lire ton blog , mais maman m a parlée de tes mots et maux. Sache une chose ne te prend pas la tête , tu vivra se que tu devras vivre bon ou moin bon , mais tu en direras toujours des leçons qui te fairons avancer et faire le chemin qui est le tiens .
    Fait ce qui te semble juste , mais la chose la plus importante dans la vie c est d être droit dans ces bottes et aller ou l on veux aller.
    Continue a rêve et a profiter mais mon petit doigt me dis que tu trouveras une stabilitée la ou tu ne penses certainement pas te trouver que ce soit un endroit ou une situation .
    Ne cherche pas cela viendra au moment venu.
    Mais sache que ta premiere force c est ta famille et quelle sera toujours la pour toi

    Même quand tu aurras des jumelles hihihihihihi

    bisous papa

    J’aime

    1. Hahahaha et bien l’amour c’est compliqué aussi diront nous 😂
      Mais je pense que c’est surtout du à moi et non aux garçons que je rencontre haha, quand tu es perdu c’est dur de laisser de la place à quelqu’un en tout cas pour ma part !

      Haaaa il sera content de lire ça !!
      Merci pour ton message ☺️

      J’aime

  5. Je peux t’assurer que tout va bien. Tu as une vie et tu es jeune, tu as tout pour toi ! C’est bien de se poser des questions mais il faut aussi profiter. Ne pense pas seulement à ce qu’il te manque, mais surtout à tout ce que tu as déjà. 🙂

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s