Réflexion

Hey, il y a pas mal de réflexions dans ma tête ces temps-ci. J’ai de la chance, je suis entourée de personnes avec qui je peux vraiment dialoguer sur pleins de sujets, même si ils peuvent effrayer. En tout cas, moi, ils m’angoissent un peu. Mais bon, je pense qu’on le veuille ou non, ces sujets assez existentiels font partis de la vie, c’est comme ça.

Quoi qu’il est soit, je me demande souvent si je me connais vraiment, si je sais réellement qui je suis, si je sais où je vais.
La réponse et non, et c’est normal, j’apprend petit à petit. J’ai déjà l’impression d’avoir beaucoup changé depuis quelques années maintenant. Certaines personnes continuent de me dire que non, je pense qu’elles ne me voient pas vraiment alors, tandis que d’autres n’arrêtent pas de me dire qu’ils m’ont vu évoluer et grandir, même si je suis toujours la même personne.
D’ailleurs je préféré le terme évoluer, plutôt que changer, car comme le dit si bien Juliette, nous sommes semblables à des Pokémon, nous évoluons sans cesse, et c’est normal, c’est d’ailleurs une bonne chose!!
C’est donc ce que j’essaye de faire, j’apprend à me connaitre petit à petit, j’ai l’impression que je vois enfin mon chemin ce tracer et c’est très appréciable.

Mais du coup, se connait-on réellement un jour????
Vous avez 4heures !!!

C’est bien sur une blague, mais si vous souhaitez me dire ce que vous en pensez réellement dans les commentaires, allez-y j’adorerai lire ça.

J’ai donc beaucoup réfléchis sur le passé, ce que j’avais fais, le chemin parcouru, tout ça, et je me suis dis, tu as 26 ans, tu as quand même réalisé pas ma de choses. Des choses qui me sont propres, et même si certains ont fait sans doute mieux, je peux être très fière de ce que moi j’ai fais et d’où j’en suis aujourd’hui. Il est temps d’arrêter de se comparer aux autres. J’ai 26 ans et ce qui me reste à découvrir et à vivre va être énorme.

Alors oui, j’ai peut-être un mon Bac S au repêchage, fais plus la fête que lire des livres pendant mes études, je suis célibataire et sans enfant, sans maison ou encore sans chien et encore moins le taf de mes rêves, je ne suis pas la plus populaire sur les réseaux. Mais, j’ai quand même un master avec mention, j’ai pu faire un stage dans un magazine de mode, j’ai mis un pied dans ce monde qui me faisais rêver, je fais partie d’une association sur un sujet qui me tient à coeur, j’ai une famille et des amis en or, j’ai la santé et un petit toit sur la tête, sans oublier un CDI et je n’ai pas peur de m’exprimer et d’être moi même. Je trouve que c’es plutôt pas mal.

Donc voilà, je suis assez reconnaissante pour tout ça, je voulais m’exprimer sur le sujet c’est chose faite. Est-ce que je dois remercier l’univers ou moi-même je ne sais pas trop, mais bon, aujourd’hui j’ai les cheveux rouge et noir et demain peut être autrement, j’ai hâte de voir l’avenir arriver.

Bref, vous vous dites peut être quel rapport avec cette tenue de bucheron irlandais, croisé avec un punk bouddhiste aux ascendant Studio 54.
Et bien vous avez raison il n’y en a pas, juste je me trouvais assez sereine sur ces photos donc je ne suis dit, elles seront parfaites pour cette petite réflexion que je voulais vous partager.

Bisous bisous !

Veste & Jean: Primark / Bijoux Bouddhiste: Ali Express / Top: Bershka / Bijoux de ventre: Shein / Chaussures: Dr Martens

©Bart

BarthPhotographie Site Internet
BarthPhotographie Instagram

10 commentaires sur “Réflexion

  1. Il y a beaucoup de questions à se poser dans une vie, mais je trouve que les gens en font souvent trop et n’ont plus de moral dès que la moindre petite chose ne va pas. Je dis ça car de mon côté je garde relativement bien le moral alors que je n’ai jamais rien réussi dans ma vie. J’ai été harcelé pendant une grande partie de ma scolarité et j’ai arrêté mes études dès que je suis devenu majeur pour échapper à ce milieu. Puis j’ai eu un trou de quinze ans dans ma vie, toujours d’actualité.
    Je vais avoir 34 ans en juin et je n’ai jamais été en couple, je n’ai jamais eu de travail non plus. Je n’ai connu que des échecs et je suis tellement désespéré de réussir quelque chose que mon seul espoir est de faire aboutir mon projet d’écriture.

    Aimé par 1 personne

      1. Merci beaucoup ! ^^
        J’espère que ça continuera d’aller bien pour toi, tu es une belle personne alors surtout ne te laisse jamais atteindre par les critiques et réalise un maximum de tes rêves. 🙂

        Aimé par 1 personne

    1. Mon garçon une seule chose est importante dans la vie c’est la capacité à travailler sans travail on n’arrive à rien . Il faut tirer les leçons de ces erreurs et avoir la force de rebondir c’est simplement une question de volonté qui redonne confiance il faut ce battre par le travail le reste n’est que commentaire. Un ancien de 72 ans grand père de Justine .

      Aimé par 1 personne

    1. Merci pour votre réponse. Je suis d’accord, et je suis même un monstre de travail quand on me donne un travail à faire. Mais mon souci est que je ne suis pas doué pour trouver un travail, et sans travail : pas de travail et pas de vie.
      J’ai appris récemment que j’étais particulier, sans savoir quoi exactement, soit j’ai une légère forme d’autisme Asperger, soit je suis zèbre. Et ne pas le savoir pendant tant d’années m’a apporté un nombre de blocages infini.
      En attendant de trouver une solution et de savoir ce que je suis exactement et comment je fonctionne, je travaille au maximum sur ma trilogie de romans depuis fin avril, malgré ma lassitude. J’ai essayé d’accélérer en début d’année, quitte à passer dix heures par jour dessus et à oublier tout le reste, mais je ne peux plus aller aussi vite. Je suis fatigué comme jamais auparavant dans ma vie.
      Tout ça pour en revenir à ce que je disais au début sur mon premier commentaire : quand on voit que je n’abandonne toujours pas (même si je m’y prend mal) malgré ma vie entière d’échecs, comment peut-on abandonner pour un an sans travail ou un an sans couple ? Alors que l’on a travaillé et que l’on retravaillera, alors qu’on a déjà été en couple plusieurs fois et qu’on le sera encore ? Vous avez des vies, des hauts et des bas, tout change toujours et tout va plutôt bien en général. Il faut faire comme Justine : se satisfaire de son parcours et se battre pour un futur encore meilleur.

      J’aime

    1. @ Romain
      Il te faut régler ton problème qui te ruine la vie il existe toujours une solution et repart de plus belle à 34 ans tu as toute la vie devant toi il existe des personnes dans le médical qui doivent t’aider allez prend les choses par le bon bout et tu va t’en sorti .

      J’aime

  2. Ping: 27 ans !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s